ION passe à la vitesse supérieure grâce à un nouveau fonds de développement de 123 millions d’euros

  • Une capacité importante pour entamer des projets immobiliers résidentiels et commerciaux d’envergure 
  • 90% des investisseurs du premier fonds participent également dans ce deuxième fonds
  • Souscription pour la première fois de grands investisseurs institutionnels 
  • Un engagement croissant en faveur de projets durables

Le développeur de projet ION a, ces derniers mois, levé pas moins de 123 millions d’euros auprès d’investisseurs, dont, pour la première fois, des investisseurs institutionnels. Ce deuxième fonds de ION offre une capacité supplémentaire pour réaliser de nouveaux projets de grande ampleur. Le promoteur souligne que l’architecture et la durabilité continueront à être mises au premier plan dans ses futurs projets résidentiels et commerciaux.

En tant que relativement jeune acteur du marché immobilier belge ION, fondé en 2011 par Davy Demuynck, Kristof Vanfleteren et Paul Thiers, connaît une croissance remarquable. En neuf ans, la société qui compte 87 collaborateurs, avec des bureaux à Bruxelles, Anvers et Waregem, a développé en un temps record non seulement des projets de grande qualité sur le marché résidentiel (appartements, logements pour étudiants, résidences pour séniors, hôtels, etc.) mais également sur le marché des bureaux et des infrastructures, sans oublier la mise en place de partenariats public-privé (PPP).

« Nous sommes maintenant prêts pour la prochaine étape, et nous nous orientons davantage vers de grands projets immobiliers. Nous avons aujourd’hui le soutien nécessaire des investisseurs. Au total, ils ont alloué 123 millions d’euros de capitaux pour notre nouveau fonds de développement immobilier “Premier Development Fund 2” (PDF 2), soit quatre fois plus que pour le premier fonds de ION. »

Davy Demuynck, CEO de ION

Une confiance renouvelée des investisseurs 

Il s’agit autant d’investisseurs familiaux que d’entrepreneurs mais, fait remarquable, pour la première fois, des investisseurs institutionnels s’inscrivent dans le nouveau fonds de ION.

« Plus de 90% des investisseurs du premier fonds (PDF), que ION a lancé en 2015, se sont engagés dans le nouveau fonds (PDF 2). C’est une combinaison d’investisseurs familiaux et d’entrepreneurs. Fait également remarquable : des investisseurs institutionnels participent également pour la première fois dans le fonds et donc dans les futurs projets de ION. La confiance du marché est grande et ce n’est pas un hasard : nous affichons une ambition claire et saine. Nous resterons bien sûr actifs sur le marché belge. En 2019, nous avons ouvert un deuxième bureau à Bruxelles et nous avons ouvert récemment un troisième bureau à Anvers. »

Kristof Vanfleteren, CEO de ION

Le promoteur flamand analyse aussi attentivement les opportunités à l’étranger, en particulier, le marché luxembourgeois.

« Nous avons renforcé notre organisation dans tous les domaines, à la fois financièrement et en termes d’expertise. Nous sommes convaincus que nous avons suffisamment de force de frappe pour continuer à croître et pour nous orienter vers de nouveaux marchés. » 

Kristof Vanfleteren, CEO de ION

Ces nouveaux capitaux serviront en premier lieu à renforcer la position de ION en Région bruxelloise, dans les Brabants flamand et wallon, à Anvers et au Limbourg, mais aussi pour investir dans des projets résidentiels et commerciaux à grande échelle dans l’ensemble de la Belgique.

Développement durable et architectes de renom

Au cours de ces dernières années, ION a fortement investi dans la durabilité de ses projets, entre autres, dans les projets « Burenberg » à Leuven (ancien site Acco) et « Panquin » à Tervuren. En 2018, le développeur a même réalisé les premiers bureaux CO2 – neutres en Belgique, le Waregem Business Park (WBP). La durabilité continuera à être une priorité dans les nouveaux projets, avec notamment l’intégration de géothermie et de réseaux thermiques. ION a déjà dévoloppé un réseau thermique opérationnel à Turnhout (« Niefhout ») et prévoit, en collaboration avec Fluvius, un autre réseau thermique à Veurne (« Suikerpark »).

« ION privilégie le développement de projets qui font la différence. Pour cela, nous aimons travailler avec des architectes internationaux de renom. Snøhetta d’Oslo (projet « Roelevard » à Roeselare) et C + S Architects de Londres (projet « Panquin » à Tervuren et projet « Burenberg » à Leuven ) sont de parfaits exemples. »

Davy Demuynck, CEO de ION

Conseil d’administration 

ION intervient lui-même, comme pour le premier fonds, en tant que « project manager » et administrateur du fonds. Dans le conseil d’administration de PDF 2 siègent entre autres les CEOs de ION : Davy Demuynck, Kristof Vanfleteren et Rik Missault. Le président du conseil d’administration est Jo De Wolf (CEO de la société cotée Montea).

Portret ION


Plaats een reactie

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


lees ook