La notion de « résidence-services » redéfinie par le prestigieux projet beau de l’air à knokke-heist

Knokke-Heist – Le projet Beau de l’Air sera inauguré officiellement à Knokke-Heist ce 29 juin. Avec ce projet, l’accord de coopération entre le promoteur immobilier ION de Waregem et le groupe français coté en bourse Orpea répond aux défis que pose la construction de résidences-services. En effet, les seniors entendent retarder le plus possible le moment où ils emménagent dans une résidence-services. Les 65+ craignent trop souvent d’y perdre en autonomie, en confort et en luxe. Or, ce n’est pas une fatalité, comme le prouve Beau de l’Air.

Valeur architecturale

Dès le départ, les partenaires du projet ont pris le parti de ne pas transiger sur la qualité architecturale de l’édifice. La force motrice du projet Beau de l’Air est le promoteur immobilier ION de Waregem. Il s’est associé pour l’occasion avec B2Ai de Roulers, un bureau d’architecture renommé riche d’une grande expertise (inter)nationale. Ensemble, ils ont su créer un concept qui conjugue à la perfection qualité architecturale supérieure, durabilité et environnement résidentiel adapté aux besoins des seniors.

Le style typique de Knokke-Heist

L’élégant projet est une création des architectes Dennis Delvael et Kevin Huyzentruyt. Leur postulat de départ est que l’ambiance d’un bâtiment est déterminée par l’aspect qu’offre la construction. Aussi s’agissait-il de poursuivre l’harmonie architecturale entre la résidence, d’une part, et la commune balnéaire, de l’autre. « Lors de la construction de la résidence, nous avons choisi de suivre le style architectural typique de Knokke. Les façades de la résidence s’inscrivent dans le prolongement de ce style », précise Dennis Delvael.

Ce rayonnement résidentiel a été atteint par l’utilisation de briques blanches et de grandes baies vitrées qui créent une sensation optimale d’espace et de lumière, ainsi que par une finition stylée alliant lattis en bois durable, menuiseries extérieures en aluminium anthracite et pierre naturelle. Pour le toit, les architectes ont opté pour les tuiles plates rouge-orangé caractéristiques et pour des gouttières cachées. L’édifice se fond ainsi entièrement dans le style caractéristique de l’environnement.

55 unités résidentielles de luxe

Le projet Beau de l’Air représente un investissement de 20 millions d’euros. Le bâtiment abrite 55 résidences-services agréées qui répondent à toutes les normes légales en vigueur en Flandre (Woonzorgdecreet). Les appartements sont répartis entre deux bâtiments séparés par un vaste jardin intérieur. Le complexe comprend par ailleurs un salon de coiffure, un lounge, un bar, un restaurant et un espace bien-être avec zone extérieure et une grande terrasse. Les sous-sols offrent 19 places de parking avec monte-voiture. Le terrain comprend également un parking pour vélos couvert équipé d’une borne de recharge pour vélos électriques.

Aussitôt le seuil franchi, les résidents et les visiteurs se croient dans le lobby d’un hôtel.

Ambiance et raffinement

Habiter au sein de Beau de l’Air signifie non seulement résider dans un bâtiment agréable d’un point de vue architectural, mais aussi vivre dans le luxe et le confort. « Nous avons voulu créer des résidences-services dans lesquels les résidents peuvent profiter pleinement de leur liberté et du luxe », explique Cédric Olivier d’ION. « Nous allons même plus loin : comme pour tous nos projets, il était crucial que les résidents puissent le faire dans le meilleur environnement possible. »

Aussi chacune des résidences-services respire confort et raffinement. La finition stylée et luxueuse jusque dans les moindres détails, et l’utilisation de matériaux de qualité supérieure, comme des parquets, y jouent un rôle important. Chaque résidence est en outre équipée de domotique et d’une cuisine de niveau supérieur. Et pour le confort optimal des résidents, les couloirs sont larges, les éviers accessibles aux fauteuils roulants et les douches à l’italienne adaptées.

La cour intérieure comme point focal et charnière

Étonnamment, le cœur du projet se situe à « la cave », une dénomination quelque peu irrespectueuse pour un espace qui a tant à offrir. Les zones situées en dessous du niveau du sol jouent en effet un rôle crucial dans le bâtiment : outre une partie des résidences-services et des locaux techniques, on y trouve aussi la grande cour intérieure et les espaces communautaires. Ces derniers ont une hauteur minimale de 3 mètres, ce qui garantit un apport de lumière naturelle suffisant et un sentiment de confort optimal.

La cour intérieure unique est considérée à raison comme le point charnière du complexe. Ce superbe patio, pourvu d’un grand étang, attire tous les regards depuis l’espace lounge. Il assure l’entrée de lumière naturelle en suffisance dans les espaces adjacents et offre calme et détente. De plus, ce patio est relié directement au jardin intérieur, lui aussi accessible à tous les résidents.

Un centre dûment équipé

Bien entendu, le confort et la sécurité des résidents figurent également au centre des préoccupations. Orpea est chargée de l’exploitation et de la location du bâtiment et assure l’animation, les repas, les soins et le service. Pour un confort optimal, les appartements sont tous équipés des dernières technologies, et les résidents peuvent recourir à toute une série de services communautaires : nettoyage, repas chauds, service de courses ménagères, etc. De plus, une permanence 24/7 est assurée dans la résidence et chaque jour, des activités sont organisées, telles que des parties de bridge, des sorties au théâtre, des conférences, des ateliers de peinture et nous en passons.

À toute heure du jour et de la nuit, la permanence est joignable via le système d’appel central. Les résidents ayant besoin de soins temporaires ou permanents peuvent toujours compter sur les services d’Orpea. Beau de l’Air est situé à un jet de pierre du centre de logement et de soins Orpea Belle Epoque et à quelques minutes seulement du tout nouvel hôpital AZ Zeno. « Les soins 24/7 sont garantis pour tous les résidents », confirme Anny Springael, directrice de l’établissement et assistante résidentielle.

Un emplacement de premier choix

Les partenaires ont cherché pour le projet Beau de l’Air l’emplacement idéal pour une clientèle 65+. La commune de Knokke-Heist s’est rapidement imposée puisque la station balnéaire mondaine offre tous les avantages dont peuvent rêver les seniors actifs : la culture, la nature et une bonne accessibilité grâce à l’aménagement de l’A11.

La proximité des transports en commun (tram/train) offre en outre aux résidents une mobilité et une autonomie optimales. De plus, tant la plage, que l’avenue Lippens, le club de golf et le centre culturel Scharpoord se trouvent à distance de marche de Beau de l’Air. Les seniors ne doivent donc pas renoncer aux plaisirs de la détente, de la culture ou du shopping. La nature non plus n’est jamais loin, avec les polders, les dunes, le Zwin et la plage. Grâce à la proximité immédiate de toutes ces fonctions, les partenaires à l’origine du projet ont également prêté attention à l’aspect social.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


lisez egalement