Collaboration pour le réseau de chaleur à Turnhout

La Ville de Turnhout, le lotisseur Slim Turnhout, le promoteur immobilier ION, le gestionnaire de réseau de chaleur Eandis et le producteur et fournisseur de chaleur Veolia ont signé un accord de collaboration pour le développement d’un réseau de chaleur au sein du quartier Niefhout à Turnhout, en présence de la ministre flamande Homans chargée de la politique de la ville. Il s’agit du premier réseau de chaleur en Campine. L’objectif est d’unir les forces des différents partenaires afin de se pencher concrètement sur la création de réseaux de chaleur durables dans la région. IVEKA et Eandis s’attellent volontiers à la tâche.

IVEKA, Eandis et les réseaux de chaleur
La technologie des réseaux de chaleur présente de fortes ressemblances à celle de la distribution de gaz. IVEKA et Eandis disposent des connaissances et de la main-d’œuvre nécessaires à la réalisation des études de chaleur, à l’encadrement de la conception et de l’aménagement de l’infrastructure, ainsi qu’au raccordement des sources de chaleur et des consommateurs au réseau de chaleur, et par après, à l’exploitation des installations, y compris la gestion de l’échangeur de chaleur au sein de l’habitation du client.
« Tout cela s’accorde parfaitement au rôle d’IVEKA et d’Eandis, qui visent à délester les villes et communes dans leur mission d’approvisionnement énergétique du domaine public », a déclaré Paul Gistelinck, le directeur Chaleur d’Eandis.

Un énergie intelligente et abordable
Avec ses partenaires ION et PMV, la ville de Turnhout veut développer sur d’anciens terrains industriels faisant partie du projet Slim Turnhout un nouveau quartier où le résidentiel et le professionnel se marient de façon intelligente. « Nous mettons l’accent sur la modernisation et la durabilité. Ce choix va de pair avec une technologie innovatrice assurant une énergie durable », nous raconte avec enthousiasme Kristof Vanfleteren, du promoteur immobilier ION. La signature de cet accord de collaboration reflète la confiance de la ville et des autres partenaires du projet en les gestionnaires du réseau de distribution en tant que point de contact et partenaire.

Investissements ciblés
En collaboration avec toutes les parties, Eandis a élaboré une étude préparatoire approfondie pour transformer ce projet en un business case rentable. Les zones potentielles de consommation à Turnhout ont été cartographiées. Il existe bel et bien une clientèle. Et les partenaires ne manquent pas d’ambition pour mener ce projet à bien. En croissant petit à petit, les partenaires misent sur un réseau de chaleur couronné de succès, sur un approvisionnement énergétique davantage durable et sur une efficacité énergétique accrue à Turnhout.

Une énergie durable pour plus d’un quart des familles habitant à Turnhout
Au printemps de 2016, les premiers résidents de Niefhout pourront déjà jouir de leur raccordement au réseau de chaleur. L’ambition s’étend cependant au-delà du quartier de la gare.
« En étendant, à l’avenir, le réseau de chaleur vers d’autres quartiers de Turnhout, nous pouvons réduire les émissions de CO2 sur notre territoire », explique le bourgmestre Eric Vos. « Voilà pourquoi nous voulons, à terme, proposer du chauffage durable et abordable à quelque 5 000 familles de Turnhout, c’est-à-dire plus d’un quart, grâce au réseau de chaleur », déclare le bourgmestre.

Chaudement recommandé
Les réseaux de chaleur constituent une technologie prometteuse reliant le « confort de chaleur » à un « rendement énergétique » maximal. Cette efficacité énergétique réduit à son tour les émissions de CO2.
L’efficacité énergétique des réseaux de chaleur est également un facteur primordial dans la rentabilité des projets de chaleur. Si « l’écologie » et « l’économie » vont de pair, le projet a le plus de chance de rencontrer un franc succès.
Les réseaux de chaleur sont assez flexibles pour passer à la source de chaleur la plus favorable du moment, sans requérir des adaptations du réseau sous-jacent. De plus, les réseaux de chaleur sont conçus pour les applications ménagères ainsi bien qu’industrielles. La variété de possibilités bénéficie au « rendement potentiel » des projets d’investissement.
Dans de nombreux pays européens, des réseaux de chaleur ont déjà vu le jour. La technologie n’est dès lors pas neuve. En Flandres, le climat d’investissement pour des réseaux de chaleur est également au beau fixe. Voilà pourquoi IVEKA et Eandis s’engagent volontiers à développer des réseaux de chaleur dans cette région.

www.niefhout.be


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


lisez egalement