Herman Van Rompuy inaugure une résidence

Le président européen sortant, Herman Van Rompuy, s’est rendu hier après-midi à Courtrai pour ouvrir la nouvelle résidence étudiante internationale « Gouden Rivier » de l’école supérieure Vives. Un haïku de sa main ornera bientôt la façade de l’immeuble.

Promoteur immobilier établi à Waregem, ION a construit la résidence étudiante située Beheerstraat et Meerstraat. Avec ses 96 chambres, dont 18 chambres doubles, la résidence s’adresse en premier lieu au groupe toujours plus nombreux d’étudiants étrangers qui s’installe dans le sud de la Flandre occidentale pour y étudier. Malgré un léger excès de l’offre, ils ont parfois du mal à trouver rapidement une chambre à un prix abordable.

C’est pourquoi la ville a fourni un permis de construire et ce, malgré une interdiction de construire. « Les étudiants en centre-ville créent de l’animation et ce quartier va encore beaucoup changer dans les années à venir, avec une salle pour les soirées, une nouvelle piscine et un terrain évènementiel de la taille de la Place Sint-Pieter de Gand, » déclare le bourgmestre Vincent Van Quickenborne (Open Vld).

Entre ses activités très prenantes en tant que président du Conseil européen, Herman Van Rompuy a néanmoins trouvé le temps d’aller faire un tour à Courtrai. « Si je n’ai rien de mieux à faire? », s’est-il lui-même demandé, pour citer ensuite trois bonnes raisons de se rendre à Courtrai. « Mon épouse est née et est allée à l’école ici, tout ce qui concerne l’Europe m’intéresse énormément et tout ce qui concerne l’enseignement aussi, » a déclaré Van Rompuy, qui a annoncé qu’il aimerait donner plus de cours lorsque sa tâche de président européen s’achèvera à la fin de cette année.

Van Rompuy a écrit un haïku spécialement pour l’ouverture (traduction libre):

« La maison européenne des jeunes
A la Gouden Rivier de Courtrai
Un logement plein de rêves »

Le haïku sera apposé sur la façade de la résidence, qui fait déjà carton plein pour le premier semestre. Quinze nationalités différentes viendront y loger.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


lisez egalement